revue de site: yellowpimento

La victime du jour : le site YellowPimento.com, un blog tenus par des web designers pour des web designers.
Une source riche en exemples de choses à … ne pas faire.

Alignement à droite du site

yellowpimento: alignement à droite

La tendance étant aux écrans aux proportions 16:9, j’ai du mal à comprendre ce choix d’aligner le bloc de contenu à droite de l’écran. C’est contre-intuitif et diminue le potentiel immersif de l’écran: en regardant le contenu, la périphérie du regard sort de l’écran.

L’alignement au centre de l’écran est une évidence, particulièrement pour un site qui est à fort contenu textuel, et donc dédié à la lecture: typiquement, on utilise le design pour favoriser l’acte de lecture, afin de le rendre le plus confortable possible – du moins si l’on prétend placer l’utilisateur au centre du site.

typographie peu ergonomique

  1. Les liens sont mal identifiés. Exemple: yellowpimento: lien peu identifiable
    Devinez-vous que le texte en gras est un lien ? Une solution simple est d’utiliser le soulignement, c’est un principe qui a fait jurisprudence.
  2. manque de contraste (utilisation du jaune sur fond blanc)
  3. police de caractère élégante mais trop fine: du coup les caractères vibrent et la lecture fatigue inutilement les yeux.

Formulaire peu ergonomique

J’ai voulu soumettre un site via le formulaire anglais, le captcha m’a empêché de le faire. Après 4 essais, j’ai utilisé le formulaire en français. Voici ce que j’ai eu comme message de retour:
mauvais_feedback
Vous voyez le problème ? L’utilisation de la couleur rouge m’a d’abord fait croire que ma soumission avait (encore!) échoué. J’avais déjà presque quitté la page lorsque je me suis rendu compte qu’il m’informait du succès de l’opération.

Qui sont les auteurs?

Ce n’est pas un point critique mais, personnellement, j’aime savoir à qui je m’adresse afin de pouvoir évaluer la subjectivité du contenu notamment. C’est toujours utile de se présenter, une phrase suffit souvent. Rien ici qui m’indique le parcours des auteurs. La seule chose que j’ai trouvée qui identifie les auteurs, c’est tout en bas de la page, le … copyright.

2 noms de personnes que je ne connais pas personnellement. Difficile de juger sur cette base…

Conclusion de l’oncle Alex

Vous l’aurez remarqué, j’ai dit beaucoup de mal de ce site, mais je n’ai pas dit qu’il était moche ou bâclé. Au contraire, il s’agit d’un site manifestement soigné sur le plan graphique, simplement, le focus du design s’est porté sur ce qui plaisait à l’auteur, non sur ce qui rendrait les actions de l’utilisateur plus satisfaisantes, plus efficientes.
Toute l’attention s’est portée sur le plaisir graphique de l’auteur au détriment du contexte de la lecture de l’utilisateur.

Le public cible étant les web designers, on peut certainement s’accorder une liberté, mais est-ce bien honnête de rendre ses concurrents aveugles, angoissés, frustrés, voire de leur donner un torticoli ? :-P