Placer l'utilisateur au centre de la création

Que l’on travaille seul ou au sein d’une équipe à la réalisation d’un site internet, un professionnel sérieux doit tester l’ergonomie du site tout au long de son développement.

J’enseigne à mes étudiants en ergonomie web une méthode simple visant à placer l’utilisateur final au centre du processus de création. J’ai décidé de la partager via ce blog, afin, qui sait, de l’enrichir de votre expérience !

Ma méthode

Cette méthode nécessite un travail préparatoire, fait lors de la définition du projet, qui est la détermination des publics cibles. Chaque public cible a des besoins que votre site voudra (ou ne voudra pas) satisfaire. Ces besoins doivent donc être rencontrés de la manière la plus adaptée à ces publics cible, à leur manière de penser, à leurs attentes.

Je commence donc par remplir un tableau à 3 colonnes. Considérez cet exemple :

Besoins des utilisateurs
Besoins des utilisateurs

Notez que vous pourriez en ajouter plus (comme « contenu à créer », qui est un classique), mais dans le cadre de ce billet, je me contenterai de ces trois colonnes.

Remarquez la troisième colonne « solution proposée ». Difficile de décrire une solution dans une si petite case, n’est-ce pas?
Alors personnellement, j’y indique la séquence d’écrans la plus directe que je compte mettre en place pour satisfaire le besoin de l’ utilisateur.

Ensuite, muni de ce tableau, je crée un storyboard de chaque solution proposée (colonne 3). Un storyboard, c’est une sorte de bande dessinée, représentant sous forme de mockup (ou schéma d’écran) chaque étape du processus.

Mockup de l'écran de recherche d'un moteur de recherche
Mockup de l'écran de recherche d'un moteur de recherche

J’affine, je peaufine (en groupe ou seul) jusqu’à obtenir des pages html brutes, sans fonctionnalités mais navigables: le wireframe.
uihtmlpage

Je convoque alors mon client pour le confronter au wireframe, et note ses remarques. Typiquement, il précisera les intitulés, les textes explicatifs. Toujours impliquer le client dans ce processus: il est votre meilleur indic’ sur les multiples identités du public cible. D’ailleurs la plupart de mes clients apprécient cette démarche et fournissent des informations supplémentaires vitales au projet.

A ce stade, je donne un nom unique à ce wireframe, en y incluant le nom du public cible et le besoin, (par exemple: « gestionnaire – voir ses projets », que j’indique dans mon tableau, ainsi je sais à quel besoin le wireframe répond, et inversément, je sais quel wireframe ouvrir pour vérifier la réponse à tel besoin.

Lorsque vous avez modifié le wireframe en tenant compte des remarques du client, vous pouvez commencer à réaliser une première série de tests utilisateurs. Dans un prochain billet, je vous donnerai une technique simple et peu onéreuse (voire gratuite:) ) pour réaliser ces tests. Stay tuned!